Pauvre regard

nophoto
Pensée du jour :

La boulimie consumériste est une plaie… Elle détruit l’alimentation du corps et de l’âme, elle nourrit la superficialité, elle évince l’essentiel. Elle remplace les sourires par des smileys, elle déresponsabilise l’être, elle annihile l’interrogation.

Photographiquement parlant, la boulimie consumériste écrase la sensibilité, uniformise l’émotion, encense le médiocre.

Elle s’auto-régénère dans l’auto-congratulation, l’auto-satisfecit… dans les strates du standard, des faux-semblants, sans plus aucune remise en question possible. Tout est « amazing », magnifique, superbe. Tellement confortable.

Finalement, le regard est devenu d’une pauvreté navrante. //VK

NDLR : tout cela n’engage que moi, bien évidement… encore que : vous lisez, alors faites gaffe, votre regard peut s’en trouver tout chamboulé…

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contact

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap. N'hésitez pas à m'envoyer un message. Je vous répondrai rapidement.

En cours d’envoi

©2018 Valérie Koch | Tous droits réservés | CGU | imagestockreunion.com

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?